Get Adobe Flash player

Archive for May 2012

Paradoxe de FERMI

Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que s’est posée le physicien italien Enrico Fermi en 1950, alors qu’il débattait avec des amis de la possibilité d’une vie et d’une visite extraterrestre.

Fermi, détenteur du prix Nobel en 1938, et alors qu’il est impliqué dans le projet Manhattan à Los Alamos aux États-Unis, déjeune avec plusieurs de ses amis et collègues (Emil Konopinski, Edward Teller et Herbert York).

  • Lors du repas, il en vient à demander où sont les extraterrestres, et pose le principe du paradoxe qui porte son nom.
  • Celui-ci est lié à la question de savoir pourquoi l’humanité n’a, jusqu’à présent, trouvé aucune trace de civilisations extraterrestres alors que le Soleil est plus jeune que beaucoup d’étoiles situées dans la galaxie.
  • Le paradoxe de Fermi peut donc s’énoncer ainsi : « S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? »
  • Selon Fermi, des civilisations plus avancées auraient dû apparaître parmi ces systèmes planétaires plus âgés et laisser des traces visibles depuis la Terre, telles des ondes radio.

Plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer ce paradoxe. La question de Fermi est redécouverte par Carl Sagan en 1966, puis elle est explicitement formulée par l’ingénieur David Viewing en 1975. La même année, Michael Hart énumère quatre solutions possibles au paradoxe.

Pour certains auteurs, le paradoxe n’en est pas un ; pour d’autres, il s’agit d’un dilemme ou d’un problème de logique. Pour d’autres enfin, il repose sur un anthropomorphisme qui lui retire toute possibilité de résoudre la question de la vie extraterrestre. La littérature spécialisée, mais aussi la science-fiction, la philosophie et la pensée religieuse, connaissent depuis une profusion d’essais explorant les solutions possibles au paradoxe. Il a ainsi évolué ; des outils statistiques (comme l’équation de Drake par exemple) lui ont apporté davantage de rigueur scientifique. D’autres approches (comme la théorie de l’évolution, l’écologie ou la simulation informatique) l’ont enrichi.

La question posée par Fermi a toutefois été soulevée avant lui par Constantin Tsiolkovski. Développé ensuite par David Viewing et Michael Hart en 1975, le paradoxe de Fermi peut être résolu par divers scénarios. Ces solutions peuvent être classées en trois groupes :

  • celles qui nient l’existence de la vie intelligente autre que celle de la Terre,
  • celles posant que les extraterrestres existent mais que pour de nombreuses raisons la communication et le voyage interstellaires sont impossibles,
  • et enfin celles, au contraire, postulant que les extraterrestres existent et nous rendent visite.