Get Adobe Flash player

Archive for March 2012

Sir Arthur Charles CLARKE

 

Sir Arthur Charles Clarke, ou Arthur C. Clarke, né le 16 décembre 1917 à Minehead dans le Somerset au Royaume-Uni et mort le 19 mars 2008 à Colombo au Sri Lanka, est un auteur et inventeur de science-fiction britannique.

Il a utilisé des pseudonymes comme Charles Willis et E.G. O’Brien.

Etudiant, il intègre la Royal Air Force où il travaille sur les radars, en même temps qu’il prépare son diplôme à l’université de Londres. C’est à cette époque qu’il commence à écrire des nouvelles de science-fiction, mais reste peu connu.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à l’élaboration du système d’alerte radar qui a fortement contribué au succès de la Royal Air Force pendant la bataille d’Angleterre.

Le plus grand apport scientifique de Clarke reste l’orbite géostationnaire : cette orbite particulière est celle où les corps tournent aussi vite que la Terre. Ainsi un satellite placé sur cette orbite survolera toujours le même point terrestre, ce qui est extrêmement intéressant pour les satellites de communication.

Dans ce registre de l’anticipation, Clarke est aussi l’un des vulgarisateurs de l’ascenseur spatial, un outil qui nous permettrait de sortir du champ d’attraction terrestre sans utiliser de lanceur ou de navette, ce qui serait donc très économique pour des allers-retours spatiaux fréquents. Bien qu’il ne ressemblera probablement pas à l’ascenseur de verre de Roald Dahl, cet engin sort depuis quelques années du domaine de la science-fiction : l’apparition des nanotechnologies, qui permettent de construire des matériaux plus solides que jamais, pourrait le concrétiser. En tout cas, les agences spatiales l’étudient sérieusement.

« La seule façon de découvrir les limites du possible, c’est de s’aventurer un peu au-delà, dans l’impossible ».

Titres et Distinctions

  • Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique (CBE) en 1989
  • Nominé pour le Prix Nobel de la Paix en 1994
  • Nominé aux Oscars pour le scénario de 2001, l’Odyssée de l’espace
  • Anobli avec le titre de Chevalier en 2000
  • Lauréat du prix Kalinga de l’Unesco
  • Lauréat du prix Charles A. Lindbergh
  • Membre d’honneur du Club de Budapest

LES ODYSSEES SPATIALES

Clarke a été largement honoré de ces nombreux apports : il a donné son nom à un astéroïde ((4923) Clarke), un dinosaure (Serendipaceratops arthurcclarkei), une orbite (l’orbite géostationnaire est aussi appelée orbite de Clarke), un prix littéraire récompensant des oeuvres de science-fiction et a été anobli.

  • Sands of Mars (1951) / Les Sables de Mars (1977)
  • La Sentinelle (1951)
  • Islands in the sky / Les Îles de l’espace (1952)
  • Earthlight / Lumière cendrée (1955)
  • La tétralogie Rama : l’Homme révélé
    Il s’agit ici aussi d’une rencontre du troisième type, mais plus directe : les habitants du système solaire (les terriens ont colonisé presque tout le système) voient débarquer un vaisseau géant, baptisé Rama. Dans le premier livre, les humains décident d’explorer le vaisseau et découvrent peu à peu qu’il est habité par un intelligence supérieure. Dans le volume suivant, un second vaisseau débarque, mais cette fois les humains reçoivent un message : ils sont invités à envoyer des volontaires dans le vaisseau… Les deux volumes suivants narrent les péripéties des hommes embarqués dans ce second vaisseau.
    Les thèmes de cette tétralogie sont avant tout les rapports et comportements humains : Clarke y décrit des affrontements idéologiques (les colons des différentes planètes finissent par former de nouveaux peuples opposés), les différentes réactions et peurs face à l’inconnu (certaines planètes voulant détruire le vaisseau extraterrestre, d’autres non), la difficulté de fonder une communauté équilibrée (l’intérieur du vaisseau), des réflexions sur la démocratie, le pouvoir, le profit, l’exclusion, …
    • Rendez-vous with Rama / Rendez-vous avec Rama (1973)
      Prix Nebula du meilleur Roman
      Prix British Science-Fiction
      Prix John Wood Campbell Memorial
      Prix Locus du meilleur roman
    • Rama II (1989), co-écrit avec Gentry Lee
    • Rama Revealed / Rama révélé (1993), co-écrit avec Gentry Lee
  • Base Vénus
    • Breaking Strain / Point de rupture (1987), co-écrit avec Paul Preuss
    • Maelström (1988), co-écrit avec Paul Preuss
    • Hide & Seek / Cache-cache (1989), co-écrit avec Paul Preuss
    • The Medusa Encounter / Méduse (1990), co-écrit avec Paul Preuss
    • The Diamond Moon / La Lune de diamant (1990), co-écrit avec Paul Preuss
    • The Shining Ones / Les lumineux (1991), co-écrit avec Paul Preuss
  • Les Odyssées de l’espace :
    Le livre comme le film abordent de nombreux thèmes classiques de science-fiction : une forme déviée de la panspermie (la panspermie est la théorie selon laquelle la vie terrestre est un dérivé extraterrestre ; dans l’odyssée de l’espace, les extraterrestres ont « seulement » forcé l’évolution de la vie déjà existante), les longs voyages dans l’espace, la possibilité d’une rencontre extraterrestre (qui n’aura d’ailleurs pas lieu !), l’intelligence artificielle, etc…
    • 2001, l’Odyssée de l’espace (1968) :
      Clarke influençait l’évolution du scénario de Kubrick pour son Odyssée de l’espace, tout en intégrant dans son livre les derniers rushes du film…
    • 2010, Odyssée deux (1982):
      La première expédition a échoué, pour une raison inconnue sur Terre même si l’ordinateur de bord est suspecté d’avoir défailli. Une seconde expédition, incluant le créateur de l’ordinateur, est donc montée pour rejoindre le premier vaisseau et mener l’enquête.
    • 2061, Odyssée trois (1988) :
      A la fin de la seconde odyssée, l’expédition avait découvert de nombreux monolithes semblables à celui de 2001, puis ces monolithes s’étaient regroupés autour de la surface de Jupiter et avaient explosé, transformant la planète en un deuxième Soleil appelé Lucifer. Ayant ainsi montré leur puissance (mais quelles intentions ont-ils ?), les extraterrestres nous avaient alors appelés à faire la paix entre nous. Leur message pacifique est toutefois atténué par une mystérieuse interdiction : celle de venir sur Europe, l’ancien satellite de Jupiter devenu depuis une planète aqueuse. Mais en 2061, un vaisseau en détresse se voit contraint de se poser sur Europe. Il y découvre des formes de vie.
    • 3001, Odyssée finale (1997) :
      On y retrouve un des astronautes de 2001, qui s’était retrouvé projeté dans l’espace. Plutôt que de le tuer, cela l’a cryogénisé. Son corps est retrouvé, et il est réveillé. Il découvre ce qu’est devenue la Terre : sous la chaleur du nouveau Soleil, Lucifer, la Terre est devenue un grand désert inhabitable. Pour survivre, les terriens ont construit quatre gigantesques tour, tellement hautes qu’elles dépassent l’atmosphère : Afrique, Amérique, Asie et Pacifique. Après avoir découvert ce nouveau mode de vie, l’homme décide de partir à la recherche du dernier lien avec son passé : le seul autre survivant éventuel de la mission 2001. On découvre enfin le but des extraterrestres et la raison d’être des monolithes…

ROMANS ISOLES

  • Prelude to Space / Prélude à l’espace (1951)
  • Childhood’s End / Les Enfants d’Icare (1953)
  • The Deep Range / Les Prairies bleues (1954)
  • The City and the Stars / La Cité et les Astres (1956)
  • A Fall of Moondust / S.O.S. Lune – Tome 1 (1961)
  • A Fall of Moondust / Naufragés de la Lune, S.O.S. Lune – Tome 2 (1961)
  • Dolphin Island / L’Île des dauphins (1963)
  • Premiers sur la Lune (1970)
  • The wind from the sun / Le vent venu du soleil (1972)
  • Imperial Earth / Terre, planète impériale (1975)
  • The Fountains of Paradise / Les Fontaines du paradis (1978)
    Prix Hugo
    Prix Nebula du meilleur roman
  • The Songs of Distant Earth / Chants de la Terre lointaine (1986) a inspiré l’album “The Songs of Distant Earth” de Mike Oldfield
  • Cradle / La Terre est un berceau (1987), co-écrit avec Gentry Lee
  • The Ghost from the Grand Banks / Le Fantôme venu des profondeurs (1990)
  • The Hammer of God / Le Marteau de Dieu (1993)
  • Richter 10 / 10 sur l’échelle de Richter (1996), co-écrit avec Mike McQuay
  • The Trigger (1999), co-écrit avec Michael P. Kube-McDowell
  • The Light of Other Days / Lumière des jours enfouis (2000), co-écrit avec Stephen Baxter
  • The Web between the Worlds (2001), co-écrit avec Charles Sheffield
  • The Last Theorem (2008), co-écrit avec Frederik Pohl

NOUVELLES

  • The other side of the sky / L’Etoile (1958)
  • Refugee / Le réfugié
  • The other side of the sky / De l’autre côté du ciel
  • Security check / Par mesure de sécurité
  • Venture to the moon / Objectif Lune
  • Publicity campagn / Campagne publicitaire
  • All the time in the world / Toute la vie devant soi
  • Cosmic Casanova / Casanova cosmique
  • The songs of distant earth / Les sons de la Terre lointaine
  • The reluctant orchid / L’orchidée récalcitrante
  • Encounter at dawn / À l’aube de l’histoire
  • If I forget thee, oh Earth / «Si jamais je t’oublie, ô Terre»
  • Patent Pending / Brevet en souffrance
  • Transience / Le visiteur
  • The star / L’Étoile
  • Reach for tomorrow / Demain, moisson d’étoiles (1956)
    • Rescue party / Expédition de secours
    • Une marche dans la nuit
    • L’ennemi oublié
    • Erreur technique
    • Le parasite
    • Les feux intérieurs
    • Le réveil
    • L’indigène est rétif
    • La malédiction
    • Le vecteur temporel
    • Jupiter 5
    • Les possédés
  • The Nine Billion Names of God / Avant l’Eden (1967)
    • The Nine Billion Names of God /Les Neuf Milliards de noms de Dieu
    • Je me souviens de Babylone
    • Crime on Mars / Question de temps
    • Rescue party / Expédition de secours
    • The Curse – Nightfall / La malédiction
    • Un été sur Icare
    • Le chien de la Lune
    • Hide and seek / Il court, il court…
    • Hors du Soleil
    • The Wall of Darkness / Le mur des ténèbres
    • No Morning After / Pas de lendemain
    • The possessed / L’éternel retour
    • La mort et le sénateur
    • Who’s There ? / Esprit, es-tu là ?
    • Supériorité
    • Une marche dans la nuit
    • L’appel des étoiles
    • La Sentinelle

 

  • At the Mountains of Murkiness / Les Montagnes hallucinogènes (1940)

TEXTES HORS FICTION

  • Exploration of Space / L’Exploration de l’espace (1953),  avec 18 dessins in-texte et 8 photographies hors-texte. Cet ouvrage fut utilisé par Wernher von Braun pour convaincre le président John F. Kennedy d’aller sur la Lune6.
  • July 20, 2019 / Le 20 juillet 2019 (1987)

AUTOBIOGRAPHIES

  • Ascent to Orbit est le titre de ce qu’il appelle son autobiographie scientifique
  • Astounding Days est le nom qu’il a donné à son autobiographie de science-fiction.

La plupart de ses essais (entre 1934 à 1998) sont rassemblés dans le livre Greetings (2000)
La plupart des nouvelles sont réunies dans le livre The Collected Stories of Arthur C. Clarke (2001).

Ces deux livres forment une bonne sélection des œuvres de fiction et autres de Clarke, sélection intéressante même pour ceux qui connaissent déjà la plupart de ses livres.

The Treasure of the Great Reef / Le Trésor du grand récif (1967) : Arthur C. Clarke qui pratiquait la plongée sous marine y raconte sa découverte d’une épave chargée d’argent et son exploitation archéologique.